Côté Ouest - février 2010, (texte).
voir le facsimilé

LE (DERNIER) PIED A TERRE


DERNIERE ESCALE AVANT LES ILES ! OUESSANT ET MOLENE SONT AU BOUT DE L’EMBARCADERE… UN HOTEL ET UN SALON DE THE PLEINS DE CHARME POUR SAVOURER A GRANDES BOLEES LE BEL AIR DU FINISTERE.

Le petit port du Conquet et sa vieille ville, dèjà charmants, se sont offert en quelques années un nouveau visage pour accueillir les voyageurs de passage. On y circule, on stationne plus simplement et on chemine naturellement vers La Vinotière ouvert par Joëlle et Michel Tromeur à quelques pas de l'eau. C’est une ancienne maison d'armateur construite en 1573, devenue quincaillerie, puis épicerie. Chacun s'en souvient. Mais aujourd'hui, comme suite à un bon coup de vent, tout l'intérieur a été revu par les Tromeur pour créer les onze chambres de l'embarcation. Accessible depuis l'antique escalier de pierre en colimaçon, elles ont pris le nom rêveur d'une balise du chenal. Grande et Petite Vinotière, Vieux Moines ou Valbelle. Dotées d'un confort généreux, elles ont aussi chacune leur style, déclinées de la passion des deux époux pour la mer, les bateaux et les belles matières. Dont le bois bien sûr ! Car Michel Tromeur est ébéniste et il a réalisé tous les aménagements et le mobilier de la maison. Claustras, têtes de lit, lambris, tables et rangements. En chêne naturel, lazuré blanc ou gris, sinon vielli. En acajou aussi, comme dans la chambre dessinée tel un carré de bateau, celle que les enfants réclament ! L'hôtel regorge d'idées et de savoir faire déco de bord de mer, à consommer sur place, sinon à emporter avec soi. Car de nombreux meubles et objets sont à vendre ici ou dans la boutique de Joëlle (située juste en face). Comme les toiles de l'artiste Fred exposées au fil des murs et des chambres de La Vinotière au gré des saisons.