Télégramme, 15 mai 2008, (texte).
voir le facsimilé

La Vinotière Hôtel Salon de thé

Il était une fois au cœur du Conquet, une maison d'armateur, bâtie en 1573. Une maison aux multiples vies, au fil des siècles (café, épicerie etc.) mais en 2008, se tourne enfin pour elle une page importante. Rebaptisée d'une balise « La Vinotière » la maison accueille, désormais, 10 belles chambres d'hôtel. Dans son nouvel apparat, on retrouve incontestablement la patte de ses derniers propriétaires, Joëlle et Michel Tromeur, qu'il s'agisse de l'utilisation du bois dans les décors et du travail d'ébénisterie ou du choix méticuleux des objets, toujours chics et raffinées. Joëlle Tromeur explique, en outre, qu'en rachetant cette bâtisse, elle s'est sentie investie de la responsabilité d'un patrimoine.

Invitation aux gourmands.

A l'élégance s'ajoute le confort. Pour créer leur hôtel, les Tromeur se sont basés sur la cahier des charges d'un établissement trois étoiles. La demande officielle à la Préfecture est d'ailleurs en cours. Autre label envisagé, celui du CRT : « Hôtels de charme et de caractère ». Gageons que le spa (en cours de finition et situé en haut d'une tourelle) ne nuira pas à ces démarches de labellisation. A noter, également, une vaste chambre très confortable, adaptée à l'accueil des personnes à mobilité réduite.
Quant au salon de thé, il recevra tous les gourmands, du petit déjeuner à la fin de l'après-midi, accueillant même les vernissages organisés par Joëlle Tromeur, les expositions étant dorénavant partagées entre la boutique et ce chaleureux espace.
A voir, actuellement, jusqu'au 20 juin, l'exposition consacrée à Josée Le Roux, intitulée « de Brest même »