Télégramme, Version Maison, décembre 2011, p2, (texte).
voir le facsimilé

UNE RENAISSANCE.

Sensibles et attentifs à l’âme de cette maison, Joëlle et Michel se sont attachés à sortir de l’oubli ses charmes trop longtemps cachés.
Pilier de cette restauration magnifique, le bel escalier à vis qui dessert les étages. Mis en valeur avec simplicité, son élégance donne le ton à toute la maison.
Ici, vielles pierres, bois et matériaux contemporains se marient avec goût et sensibilité pour créer une atmosphère chaleureuse et décontractée.

La renaissance.

Mais avant de redonner vie à ce lieu, il a fallu tout mettre à plat. Effacer les marques des occupations successives. La maison a entièrement été vidée de son contenu. Ces travaux ont permis de retrouver la beauté des murs de schiste blond mordoré, le charme des portes cintrées, la majesté de l’escalier à vis, dont l’axe sculpté se termine par un étonnant ciel de pierre. Dans les volumes ainsi dégagé, les époux ont entièrement repensé les espaces pour créer sur deux étages et dans une petite dépendance donnant sur un délicieux patio 10 chambres confortables et accueillantes où il fait bon poser sac à terre. N’oublions pas que nous sommes ici en pays marins…

LA POESIE DE LA TOPONYMIE MARINE

La sensibilité de Joëlle, la griffe de Michel

Respectivement décoratrice et ébéniste créateur, Joëlle et Michel Tromeur ont l’habitude de travailler ensemble. Ainsi, sa renaissance, la Vinotière la doit à leurs deux talents conjugués. Joëlle définit les ambiances et donne le ton, Michel dessine, fabrique sur mesure et agence le mobiler et les boiseries qui structurent le décor. Une entente parfaite qui se ressent dans l’équilibre et l’harmonie qui règnent en ce lieu de quiétude où les matières naturelles règnent en maître.